Une vision minimaliste

Avant de commencer, voici les axiomes sur lesquels reposent ma reflexion.

L'intérêt de la Wicca éclectique, c'est que chacun·e construit ses rites et la forme de sa croyance, créant ainsi un lien sans pareil entre soi et laes divinité·s que nous adorons. C'est une liberté exceptionnelle que possèdent les wiccans mais c'est également une porte ouverte à certaines dérives. Actuellement, la Wicca est rongée par un mélange de sa doctrine avec des éléments du Nouvel Âge. D'un côté, un syncrétisme assumé avec des pratiques fédératrices (comme les sabbats et les esbats), de l'autre, un ensemble de croyances athées qui repose sur de la pseudo-science. C'est pour cela que je réfléchis sérieusement à ce que je peux accepter ou pas dans ma pratique.

Afin de comprendre au mieux la Wicca éclectique, j'ai commencé à lire Scott Cunningham, plus particulièrement les deux livres qui traitent de la pratique individuelle : Wicca, magie blanche et art de vivre et Vivre la Wicca. J'y ai trouvé des croyances qui me parlent et une esthétique intéressante. J'ai quand même dû faire le tri entre ce qui relève de la religion et du Nouvel Âge. Vous trouverez ci-dessous l'esquisse de mes croyances, ce sur quoi je me base pour définir les fondements de ma tradition.

Je sais que cette liste semble bien mince. J'expliquerai la raison de ce si petit nombre d'éléments dans un futur post.