Livre Miroir de June

Mes pensées à propos de la wicca

Avant de commencer, voici les axiomes sur lesquels reposent ma reflexion.

  • Science et religion ne sont pas compatibles. Plus précisemment, elles ont deux objectifs différents. Quand la religion tente de répondre au « Pourquoi ? », la science répond au « Comment ? ». Ainsi, l'une ne peut être utilisée pour expliquer l'autre. En aucun cas.
  • La métaphysique, reposant sur des croyances, elle ne peux pas tenter de se justifier par les sciences sans tomber dans la pseudo-science, dangereux confusionisme.

L'intérêt de la Wicca éclectique, c'est que chacun·e construit ses rites et la forme de sa croyance, créant ainsi un lien sans pareil entre soi et laes divinité·s que nous adorons. C'est une liberté exceptionnelle que possèdent les wiccans mais c'est également une porte ouverte à certaines dérives. Actuellement, la Wicca est rongée par un mélange de sa doctrine avec des éléments du Nouvel Âge. D'un côté, un syncrétisme assumé avec des pratiques fédératrices (comme les sabbats et les esbats), de l'autre, un ensemble de croyances athées qui repose sur de la pseudo-science. C'est pour cela que je réfléchis sérieusement à ce que je peux accepter ou pas dans ma pratique.

Afin de comprendre au mieux la Wicca éclectique, j'ai commencé à lire Scott Cunningham, plus particulièrement les deux livres qui traitent de la pratique individuelle : Wicca, magie blanche et art de vivre et Vivre la Wicca. J'y ai trouvé des croyances qui me parlent et une esthétique intéressante. J'ai quand même dû faire le tri entre ce qui relève de la religion et du Nouvel Âge. Vous trouverez ci-dessous l'esquisse de mes croyances, ce sur quoi je me base pour définir les fondements de ma tradition.

  • Fais ce que tu veux, mais ne fais de mal à personne. Je ne peux qu'adhérer à cette doctrine fondamentale de la Wicca. Je retrouve là une philosophie qui me parle et que je pratique du mieux que je peux depuis plusieurs années.
  • Un panthéisme de fond, un polythéisme de forme. Je vénère les lois de l'univers qui nous permettent d'exister. Je ne crois pas en une volonté particulière. Cristaliser cette réalité en deux entitiés jumelles que sont la Déesse et le Dieu est un moyen pragmatique pour rendre hommage à ce phénomène. Dire que ces divinités sont remplies d'amour serait donc complètement contradictoire, les lois de l'univers ne sont pas partiales. Pour moi, les rituels sont un moyen de fêter notre existence et de rendre hommage à un écosystème qui est propice à cette dernière.
  • La pratique de la magie est un exutoire. C'est l'occasion de définir exactement ce que l'on souhaite et de se libérer de certaines tensions. C'est un moment intime où il est possible de se recentrer sur soi, se ressourcer et faire quelque chose d'inspirant.
  • La réincarnation est une analogie, nous pouvons tous les jours travailler à nous améliorer en observant, discernant et analysant nos comportements et déterminismes.

Je sais que cette liste semble bien mince. J'expliquerai la raison de ce si petit nombre d'éléments dans un futur post.